L’OCDE propose des solutions à l’Espagne

L’Espagne sort lentement de la profonde récession qui a suivi la crise financière mondiale, mais elle doit désormais adopter de grandes réformes afin d’améliorer les finances publiques et favoriser la création d’emplois”, a indiqué l’OCDE. En effet, pour surveiller ses arrières et palier aux risques éventuels telle qu’une croissance pas aussi forte que prévue, l’OCDE a préconisé plusieurs mesures à  l’Espagne notamment sur les plans de l’emploi, des retraites ou encore des impôts.

L’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) a par exemple suggéré a la péninsule ibérique de réformer son système de retraite en augmentant l’âge légal du départ à la retraite et en reconsidérant à la baisse les subventions accordées pour les retraites anticipées.

La croissance économique du pays devrait rester “molle”. En témoigne la lente reprise amorcée au premier semestre 2010 et l’OCDE souligne également le fait que le chômage devrait rester élevé. N’oublions pas que l’Espagne est  le pays ayant supporté  la plus forte hausse du chômage. Cette année, le taux de chômage devrait avoisiner les 20% et passer à 19,1% en 2011 selon l’Organisation. A titre de comparaison, le taux de chômage en France a été évalué à 11% par l’OCDE.